Les notes...

La docimologie....

Connaissez-vous la constante macabre? En docimologie, la science qui étudie les notes, on remarque qu'il y a toujours, 1 tiers de bons résultats, 1 tiers de résultats moyens et 1 tiers de mauvais résultats.

Je suis enseignante et j'atteste que l'on m'a déjà demandé de baisser des notes lorsque j'étais stagiaire, en me disant que trop de bonnes notes étaient le reflet d'un travail insatisfaisant de la part de l'enseignante.

Si tout le monde réussit, où se trouverait le défi? L'enseignant doit aussi valider son statut d'enseignant et si tous ces élèves sont capables de faire ce qu'il fait...

De plus, l'enseignante que je suis doit vous révéler que des enseignants, il y en a des bons et des mauvais. Que votre enfant ait de bonnes notes ne signifie pas qu'il soit au programme ou au niveau, si ces notes sont isolées. Cela peut-être un manque de régularité dans le barême de l'enseignant.

J'encourage les parents à demander aux enseignants de leur fournir leur barême de notation.

Dans la même logique, le fait que vos enfants aient de mauvaises notes ne signifie pas qu'ils soient mauvais! Tout dépend de la rigueur du barême de l'enseignant.

Si votre enfant des résultats bons, constants, globalement dans plusieurs voire toutes les matières, soyez tranquilles. Une bonne note est, d'après les mentions, une note supérieure à 14.

Si votre enfant a, dans plusieurs matières, de manières répétées, des résultats en-dessous de la moyenne. Il faut se poser plusieurs questions.

Votre enfant travaille-t-il ses cours? Là il y a trois possibilités.